Le guide de votre bien-être à domicile

Produit entretien bio

Actualités

Produit d’entretien sans risque : vos armoires cachent des solutions efficaces

L'alcool à 70° : vendu comme antiseptique en pharmacie, il enlève les taches et particulièrement celles d'encre, de résine ou de vernis. Attention, l'alcool à 70° est inflammable.

L'alcool ménager - également appelé alcool à brûler - : sert à nettoyer et faire briller aussi bien l'inox, les fenêtres, les chromes, les carrelages, les meubles de cuisine et de salle de bains, que les surfaces lisses, le plastique ou le formica... Mais il est fortement conseillé de le dénaturer afin que son odeur soit moins puissante.

Le bouchon de liège - celui des bouteilles de vin - : sert à enlever des taches sur le cuivre et le bois et en particulier, le bois ciré.

Le citron : grâce à l'acide citrique qu'il contient, il peut devenir un produit de nettoyage efficace sur les métaux, les surfaces lisses, les sanitaires, pour détartrer la robinetterie et désodoriser. Son jus est également très efficace pour enlever les taches d'encre, de vin, de rouille, de sueur, de thé ou d'herbe. Ajouté à du sel, un citron coupé en deux nettoie également la semelle encrassée de votre fer à repasser. Du jus de citron dans de l'eau chaude redonne sa blancheur à du linge devenu gris.

Le dentifrice : légèrement abrasif, il efface les rayures sur le métal ou le verre, remplace les produits pour nettoyer les métaux et bijoux, nettoie la semelle du fer à repasser, les joints des surfaces carrelées ou du réfrigérateur. Il est également utile pour redonner leur blancheur au tennis en toile blanche, et surtout pour enlever les taches aussi bien sur un mur en crépi que sur un vêtement.

L'eau oxygénée (ou peroxyde d'hydrogène) : en plus d'être un désinfectant, c'est aussi un produit qui blanchit le linge ou les chaussures blanches en toile, qui grisaillent. C'est un formidable détachant, qui décolore et détartre les surfaces lisses. À conserver à l'abri de la lumière.

La farine : si vous renversez n'importe quel liquide (vin, sauce ou huile) sur vos vêtements, un meuble ou un sol, saupoudrez immédiatement de farine la zone tachée. La farine absorbe les taches. La farine permet également de nettoyer les métaux, la friteuse ou le cuir.

La mousse à raser : un détachant efficace et économique pour nettoyer un tapis ou un siège tissu. Il sert notamment à enlever les taches de fruit, de vin, de café sur tous types de textiles.

La pierre d'argile ou pierre blanche ou pierre d'argent : composée uniquement de savon et d'argile, la pierre blanche ne contient aucun produit chimique. C'est un détachant miracle multi usages, qui enlève les taches d'encre sur le cuir et le similicuir. C'est également un dégraissant puissant non agressif qui aide à nettoyer efficacement et en profondeur : frigo, évier, sanitaires, robinets, meubles de cuisine et de salle de bains, carrelage, lino, vitres, miroirs, lamifiés, inox, cuivre, chromes, argenterie et plaques de cuisson en vitrocéramique.

Le savon de Marseille : 100% biodégradable, 100% naturel, sans conservateur, colorant ou parfum, il est composé de 72% d'huile d'olive, de palme et de coprah. Râpé ou en copeaux, mélangé à l'eau et au vinaigre blanc, le savon de Marseille fait briller vos sols carrelés et remplace la lessive et le liquide-vaisselle. C'est également un puissant désodorisant et un détachant pour les vêtements, en particulier pour les taches de gras et de sauce.

Le talc : c'est un abrasif doux qui absorbe les taches d'huile, de gras, de thé, de vin, sur un tapis, du cuir, du daim, du papier peint ou n'importe quel vêtement.

Produit d’entretien : les solutions efficaces et écologiques

Le bicarbonate de soude
Présenté sous forme de poudre très fine, le bicarbonate de soude (ou bicarbonate de sodium) est un produit 100 % biodégradable qui vous servira dans quasiment toutes vos tâches ménagères (détartrer, désodoriser, dégraisser, assouplir le linge, etc.).

Le vinaigre blanc
100 % biodégradable et non toxique, le vinaigre blanc, appelé aussi vinaigre d'alcool, est particulièrement utilisé pour des recettes maison de nettoyant. Son acidité (pH qui varie entre 2 et 3) et son adaptation à l'usage alimentaire lui permettent ainsi d'aider à nettoyer, désinfecter, désodoriser, détartrer quasiment toutes les surfaces de la maison mais également à entretenir l'argenterie, casseroles, jouets, etc, et même à éliminer les mauvaises herbes.

Les cendres de bois
Pensez à récupérer et conserver les cendres de bois secs non traités : elles vous seront très utiles pour l'entretien de la maison, au jardin mais aussi pour… vos dents ! Riches en calcium et sels minéraux, les cendres de bois pourront servir de composant naturel de base pour des recettes de lessive, dégraissant vaisselle et entretien de l'argenterie, nettoyant vitre, ou encore anti-limaces et escargots.

Le savon noir
Simplement dilué dans l'eau chaude, le savon noir ménager est utilisé en tant que détergent multi-surfaces, mais aussi pour protéger vos plantes des araignées rouges, cochenilles, et pucerons.

Le savon de Marseille
Le savon de Marseille est principalement sollicité pour l'hygiène corporelle. Mais il est également utilisé pour faire sa lessive «maison» et enlever les taches du linge (prélavage), entretenir ses bijoux, cuirs, pinceaux, etc, désinfecter des plaies, soulager crampes et rhumatismes et fabriquer son anti-pucerons naturel.

La terre de Sommières
Extraite des carrières du bassin méditerranéen, la Terre de Sommières est une argile utilisée comme détachant naturel à sec, particulièrement au niveau des sols, meubles et textiles fragiles. De couleur variable suivant son origine, elle se présente sous forme de poudre très fine non traitée, qu'il suffit de saupoudrer et de laisser agir quelques heures sur la tâche à enlever, sans besoin de frotter préalablement. Et quasiment toutes les tâches y passent.

Produits ménagers : Les substances à risque à éviter

Après l’enquête sur la liste des 187 cosmétiques jugés nocifs pour notre santé, les experts du magazine 60 Millions de consommateurs se sont, cette fois, attaqués aux produits ménagers. Dans son nouveau hors-série, ils ont évalué une centaine de produits et répertoriés une vingtaine de substances toxiques et nuisibles présentes dans les produits d’entretien. « Mauvaise nouvelle, la quasi-totalité contient une ou plusieurs substances indésirables ».
Les marques concernées, on les connaît toutes, on en utilise sûrement certaines : Ajax, Ariel, Canard, Carolin, Cif, Cillit Bang, Destop, Febreze, Harpic, La Croix, Mir, Mr. Propre, Pliz, Saint-Marc, Sanytol. Elles contiennent des substances allergisantes, irritantes, corrosives, et/ou risquées pour l’environnement. Plus étonnant, la marque Rainett qui se veut écologique,et dont les produits sont faits à partir d’ingrédients naturels, contient un agent (le phénoxyéthanol) irritant et corrosif.
Un cocktail nocif et inutile
Les produits qui promettent propreté et douceur sont en réalité très agressifs et d’aucune utilité. Ils polluent plus notre air intérieur qu’ils ne l’assainissent. “Votre maison n’est ni un hôpital ni un aéroport où circulent des millions de personnes” rappellent les journalistes. Inutile donc d’utiliser des nettoyants multi-usage (Mr. Propre, Sanytol), des désinfectants (Dettol), des antibactériens (St Marc) dont l’efficacité restent à prouver ou des nettoyants surpuissants et corrosifs (Cilit Bang, Canard WC) qui peuvent brûler la peau et dont le rejet dans les eaux usées est très toxique pour les poissons, coquillages et crustacés.

L’industrie ménager nous persuade d’acheter un produit différent pour chaque pièce. Des nettoyants inutiles qui ajoutent de la pollution à la pollution et qui ne font qu’augmenter la liste des allergènes répertoriées par le Comité scientifque pour la sécurité des consommateurs (CSSC). Afin d’aider le consommateur à y voir plus clair, le hors-série propose un décryptage des pictogrammes et symboles apposés sur les étiquettes.
Liste noire des composants toxiques
- Acide chlorhydrique : irritant pour la peau et le système respiratoire, corrosif.
- Acide oxalique : irritant pour les yeux et la peau, corrosif, dégagement de gaz toxiques en cas de mélange.
- Acide sulfamique : irritant, corrosif, toxique pour les organismes aquatiques.
- Alkyl ethoxylates et dérivés : irritant, toxique pour les organismes aquatiques.
- Benzisothiazo-linone : irritant, allergisant, toxique pour les organismes aquatiques.
- Butoxyéthanol : irritant, cancérogène possible.
- Chlorure de benzalkonium : favorise l'apparition de micro-organismes résistants.
- Didécylméthyl-ammonium chloride : irritant, corrosif, favorise l'apparition de micro-organismes résistants.
- EDTA : faible biodégradabilité, risque de persistance de l'environnement.
- Éthanolamine : irritant pour la peau et les voies respiratoires, corrosif.
- Ethoxydiglycol (DEGEE) : irritant pour la peau et les voies respiratoires, corrosif.
- Peroxyde d'hydrogène : irritant, corrosif, dangereux en cas de mélange (acides, ammoniaque), comburant (qui permet la combustion).
- Lyral (ou hydroxyisohexyl 3 cyclohexene carboxaldehyde) : très allergisant.
- Hypochlorite de soude : irritant pour la peau et le système
- Hydroxyde de sodium : irritant, corrosif, menace potentielle pour la faune et la flore.
- Lodopropynylbutyl carbamate : allergisant, irritant, corrosif, très toxique pour les organismes aquatiques.

4 recettes de produits d’entretien maison

-Le produit nettoyant W.C
La recette : Dans un récipient en verre, mélangez 30 g de savon râpé, 30 gouttes d’huile essentielle de citron et 1 litre d’eau bouillante. Agitez et laissez reposer une nuit : la préparation va se figer. Vous pouvez de nouveau diluer le produit pour obtenir la texture de votre choix. Utilisez à raison de 2 cuillerées à soupe par nettoyage.

-L'adoucissant maison
La recette : Mélangez 5 gouttes d’huile essentielle de lavandin (ou de citron) avec ½ verre de vinaigre blanc. Utilisez le mélange en le versant directement dans votre machine, à la place de l’adoucissant classique.

-Le produit nettoyant aux cristaux de soude
La recette : Dans un récipient en verre, de type grand pot de confiture, déposez 10 g de cristaux de soude puis 1 l d’eau. Agitez le mélange. Utilisez ensuite à raison d’un volume de produit pour 10 volumes d’eau.

-Le Savon de Marseille liquide à l’ancienne
La recette : Mélangez 30 g de savon de Marseille « vrai » râpé avec les 5 gouttes d’huile essentielle de lavandin dans 1 litre d’eau bouillante. Agitez puis laissez une nuit au placard. Utilisez ensuite dans un « pousse-mousse ». Si besoin, rediluez la préparation en y ajoutant progressivement de l’eau bouillante. Remuez et laissez refroidir.

Comment faire son liquide vaisselle soi-même ?

Le produit vaisselle acheté dans le commerce n’est pas sans conséquence pour votre santé et celle de la planète. Fabriquer son propre liquide vaisselle respectueux de l’environnement et peu coûteux semble être une solution alternative adéquate.

Ingrédients:
• 50 g de savon de Marseille (le vrai !)
• 50 g de savon noir
• 1 litre d’eau
• 2 cuillères à café de bicarbonate de soude
• 2 cuillères à soupe de cristaux de soude
• 2 cuillères à soupe de vinaigre blanc
• 20 gouttes d’huiles essentielles de votre choix: arbre à thé, citron, eucalyptus.

Préparation:
1. Mettez le savon noir et le savon de Marseille dans l’eau et portez le tout à ébullition.
2. Retirez la casserole du feu et ajouter dans cet ordre (au risque de mousser): le bicarbonate, le vinaigre blanc, les cristaux de soude, puis, les huiles essentielles. Mélangez.
3. Lorsque la préparation a refroidi, passez-la au mixeur pour obtenir une mixture plus homogène et plus onctueuse.

Ce produit vaisselle maison mousse moins que les liquides vaisselles vendues en commerce mais est tout autant dégraissant car il est concentré en principes actifs. Si la consistance est trop solide, diminuez la quantité de savon de Marseille et augmentez celle du savon noir.

Substances toxiques : les produits d’entretien qu’il faut absolument éviter

Avec leurs promesses “Ultra concentrés, “Élimine 100% des bactéries”, “Nettoie toutes les tâches”, “Spécial peaux sensibles”, les fabricants regorgent d’imagination pour nous vendre leurs produits ménagers et se plaisent à entretenir la phobie de la saleté et des microbes. Très agressifs, les produits sont toujours plus puissants pour décaper notre maison et peuvent abîmer les surfaces mais aussi la peau, les yeux et les poumons.

Les produits qui promettent propreté et douceur sont en réalité très agressifs et d’aucune utilité. Ils polluent plus notre air intérieur qu’ils ne l’assainissent. “Votre maison n’est ni un hôpital ni un aéroport où circulent des millions de personnes” rappellent les journalistes. Inutile donc d’utiliser des nettoyants multi-usages (Mr. Propre, Sanytol), des désinfectants (Dettol), des antibactériens (St Marc) dont l’efficacité restent à prouver ou des nettoyants surpuissants et corrosifs (Cilit Bang, Canard WC) qui peuvent brûler la peau et dont le rejet dans les eaux usées est très toxique pour les poissons, coquillages et crustacés.

Liste noire des composants toxiques
- Acide chlorhydrique : irritant pour la peau et le système respiratoire, corrosif.
- Acide oxalique : irritant pour les yeux et la peau, corrosif, dégagement de gaz toxiques en cas de mélange.
- Acide sulfamique : irritant, corrosif, toxique pour les organismes aquatiques.
- Alkyl ethoxylates et dérivés : irritant, toxique pour les organismes aquatiques.
- Benzisothiazo-linone : irritant, allergisant, toxique pour les organismes aquatiques.
- Butoxyéthanol : irritant, cancérogène possible.
- Chlorure de benzalkonium : favorise l'apparition de micro-organismes résistants.
- Didécylméthyl-ammonium chloride : irritant, corrosif, favorise l'apparition de micro-organismes résistants.
- EDTA : faible biodégradabilité, risque de persistance de l'environnement.
- Éthanolamine : irritant pour la peau et les voies respiratoires, corrosif.
- Ethoxydiglycol (DEGEE) : irritant pour la peau et les voies respiratoires, corrosif.
- Peroxyde d'hydrogène : irritant, corrosif, dangereux en cas de mélange (acides, ammoniaque), comburant (qui permet la combustion).
- Lyral (ou hydroxyisohexyl 3 cyclohexene carboxaldehyde) : très allergisant.
- Hypochlorite de soude : irritant pour la peau et le système
- Hydroxyde de sodium : irritant, corrosif, menace potentielle pour la faune et la flore.
- Lodopropynylbutyl carbamate : allergisant, irritant, corrosif, très toxique pour les organismes aquatiques.
- Metaperiodate de sodium : irritant, corrosif, toxique pour les organismes aquatiques.
- Méthylchloroisothiazolinone : très allergisant, très toxique pour les organismes aquatiques, avec effets à long terme.
- Méthylisothiazolinone : très allergisant, très toxique pour les organismes aquatiques.
- Phénoxyétahnol : allergisant, irritant, effets neurotoxiques à forte dose chez l'animal.

Des tâches ménagères agréables avec des produits d’entretien faits maison

Toutes les femmes au foyer ont leurs secrets pour faire briller la maison sans pour autant abîmer la peau. Parmi elles, trois Maubeugeoises nous livrent les recettes de leurs produits d’entretien bio. Pour Carole, jeune maman de 35ans, il n’est plus question d’utiliser les produits pour la paroi de douche qui ont causé une grave irritation au niveau de ses yeux et elle ne jure plus que sur des mélanges bio faciles à réaliser : bicarbonate de soude, huiles essentielles, blanc de Meudon (une craie écrasée utilisée par les ouvriers lors des travaux sur vitrines), savon noir, savon de Marseille, etc.

Des secrets révélés

Avant de vous lancer dans cette tendance, les expertes conseillent de rassembler des produits de base comme le vinaigre blanc, le bicarbonate de soude, le savon noir, le savon de Marseille râpé, l’huile essentielle de citron pour la cuisine, d’eucalyptus pour la salle de bain et l’arbre à thé pour éviter l’eau de javel, des cristaux de soude et du liquide vaisselle neutre à mélanger avec les huiles essentielles qui ne sont pas diluées par l’eau.

En pratique

En guise d’exemple, les sols seront lavés avec un demi-seau d’eau mélangé à 2 gouttes de savon liquide, 2 cuillères à soupe de vinaigre, 1 cuillère à café de bicarbonate et 3 gouttes d’huile essentielle. Pour une pierre à récurer faite maison, formez une pâte à base d’une mesure de bicarbonate de soude, 3/4 de mesure de savon liquide neutre, 1,5 mesure de blanc de Meudon et 2 cuillères à soupe d’huile essentielle. Cette mixture sera ensuite transposée dans une boite ronde en métal et séchée durant deux semaines sans fermer le couvercle. Cette pierre d’argent est également efficace pour faire briller les salons de jardin ou les jantes de la voiture.

Devenez une véritable fée du logis avec les huiles essentielles !

Longtemps utilisées en soins naturels, les huiles essentielles ont des vertus thérapeutiques prouvées. Avec leurs fonctions purifiantes, dépolluantes, désodorisantes et désinfectantes, elles deviennent des choix de qualité en termes de produit entretien bio.

Désinfecter

Après avoir lavé les plans de travail, les sols et les endroits carrelés avec de l’eau savonneuse, rincez le tout avec une eau claire parfumée avec quelques gouttes d’huile essentielle de lavande.

Chasser les mauvaises odeurs du frigo

L’huile essentielle de citron est conseillée pour désodoriser, assainir et parfumer le réfrigérateur. Pour faire briller tout l’électroménager, il suffit de les laver avec de l’eau savonneuse et ajouter quelques goûtes d’huile essentielle de citron sur l’éponge humide qui sert à terminer le rinçage.

Une salle de bain propre et désinfectée

La salle de bain est la pièce la plus sale de la maison car l’humidité encourage la prolifération des microbes et des champignons. Après le lavage avec un produit d’entretien bio, il suffit d’ajouter quelques goutes d’huile essentielle d’eucalyptus dans l’eau de rinçage pour tout désinfecter. Le pamplemousse convient aussi comme agent détartrant et peut être utilisé pour faire briller l’émail.

Avant de vous lancer dans cette aventure, il faut tout de même respecter quelques règles de sécurité : toujours porter des gants avant de manipuler les huiles essentielles car il y a des risques d’irritation, quelques goutes d’huile essentielle de mandarine dans le diffuseur permettent de chasser les mauvaises odeurs ; un coton imbibé d’huile essentielle peut être installée dans l’aspirateur pour répandre son odeur dans toute la maison ; enfin, il faut veiller à éloigner des diffuseurs les bébé de moins de deux ans car ils sont sensibles aux huiles essentielles qui irritent les yeux, les voies respiratoires et les muqueuses.

Produits bio : les engagements des fabricants de lessive

Pour réduire leur empreinte écologique, les consommateurs s’intéressent de plus en plus aux produits étiquetés « vert ». C’est dans cette vision que les fabricants de lessives ont mis en place une méthodologie d’affichage harmonisée. D’après l’Afnor ou Association française en charge des normes, il s’agit d’une méthode de calcul et d’affichage harmonisé des impacts environnementaux des lessives résultant d’un groupe de travail qui a rassemblé une centaine de fabricants, distributeurs, laboratoires d’essais, associations environnementales et consommateurs.

Deux indicateurs fiables

La méthodologie se base sur deux sortes d’indicateurs essentiels pour les lessives : le premier concerne l’impact du produit sur l’environnement comme l’écotoxicité aquatique, l’emploi des ressources naturelles et les effets sur le climat. Le second touche surtout le flux qui englobe le besoin en eau et les emballages.

Un nouveau référentiel

Initiée en 2008 par l'Afnor et l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), une plate-forme a permis la mise en place d’un affichage « vert » en France. Ce nouveau référentiel dédié aux lessives est le quinzième après divers domaines comme les meubles en bois, les chaussures ou les téléviseurs. D’autres méthodes sont à prévoir pour les couches lavables, les vélos, les jeux de société, le café, les vins et l’huile. Enfin, il faut rappeler que l’affichage environnemental est une promesse du Grenelle de l’environnement et une première expérimentation sur les formes d’affichage a permis la participation de quelques 160 sociétés volontaires entre l’été 2011 et 2012. L’évaluation finale de cette expérimentation sera publiée au début de cette année 2013.

Entretien du linge : fini les adoucissants

Parce que les adoucissants classiques sont efficaces pour assouplir et ne pas dessécher le tissu, ils sont de plus en plus utilisés dans la vie quotidienne. Malheureusement, ils sont très nocifs pour l’environnement et nous trouvons actuellement des solutions de rechanges plus biologiques.

Adoucissants industriels : le secret
Le secret des adoucissants réside dans les tensioactifs de ces derniers qui procurent un résultat impeccable après avoir démêlé et lissé les fibres textiles. Dans les rayons des produits d’entretien, les adoucissants sont vendus en voile, en solide ou en forme liquide.
Parmi les ingrédients nocifs des adoucissants figurent des allergènes typiques comme le Benzyl Cinnamate, l’isoeugenol ; l’eugenol, et l’Amyl Cinnamal et la liste est encore longue car Que Choisir dispose d’un inventaire de 26 allergènes caractéristiques de ces produits.
Plus dangereux encore, des ingrédients d’origine pétrochimique peuvent être très irritants et voire même cancérigènes.

Pour ce qui est de l’impact de ces produits sur l’environnement, les compositions chimiques des adoucissants sont de vrais polluants qui déstabilisent l’équilibre biologique de la faune et la flore aquatique.

Les options naturelles
Pour mieux préserver l’environnement et limiter les risques d’allergie, il existe plusieurs options naturelles tout aussi efficaces :

- Les assouplissants écologiques sont à base de végétaux et ne contiennent donc pas de phosphate, phtalate, colorant ou autre ingrédients allergènes. Ils conviennent donc aux peaux sensibles.
- Reconnus Eco Produits par le Ministère de l’environnement, les balles de lavages et battoirs en élastomère sont très efficaces pour laver et assouplir le linge. Ils permettent également de réduire la quantité de lessive utilisée.
- Le vinaigre blanc est un bon allié qui permet à la fois d’assouplir le linge et détartrer la cafetière. Il ne laisse aucune odeur et lave en même temps la machine car le vinaigre blanc agit en décomposant le calcaire contenu dans l’eau.
- Enfin la meilleure recette d’adoucissant fait maison consiste à mélanger vigoureusement 50cl d’eau distillée, 25 cl de vinaigre blanc et 10 gouttes d’huile essentielle au choix. !